“ Mission Ouvrière Villette ” - Dimanche 24 janvier 2010

“LA MISSION – ENJEU”


800px__glise_Notre_Dame_des_Foyers__Paris__1

Témoignage donné par Solange VEYRES (ACO 19° Villette) en ACO et
à l’Assemblée Paroissiale de N. D. des Foyers - Paris 19°-



Depuis plusieurs années, je me suis engagée dans plusieurs mouvements d’Eglise, que se soient l’A.C.E, l’A.C.O  ou la Mission Ouvrière.

J’ai rencontré beaucoup de gens dans mon quartier avec lesquels j’ai créé des liens d’amitié et de convivialité ; j’ai transformé ma vie auprès des gens que je rencontrais. Puis, j’ai voulu découvrir autre chose ;  j’ai continué à œuvrer dans les mouvements  (A C O et Mission ouvrière) pour lesquels je croyais fortement et c’était pour moi une mission que je ne voulais pas abandonner.

Etant Gardienne d’immeuble de 120 logements sociaux, avec des familles d’origines diverses (Maliennes, Chinoises, Maghrébines, Pakistanaise et autres). Je vivais des moments difficiles avec des habitants qui ne se comprenaient et ne s’entendaient pas ; j’étais au milieu de toutes ces personnes qui se disputaient et en venaient parfois aux mains. Comment changer ce climat plein de nuages ?

Il fallait arriver à ce que tous ces habitants apprennent à se connaître et à échanger ensemble, et cela à été un long périple. Au début, nous étions 4 autour d’une table pour dialoguer et trouver des pistes pour amener des volontaires à venir nous rejoindre. En allant vers les gens, en parlant souvent avec eux, parfois avec des gestes, puisque certains ne parlaient pas la langue française

Ce n’était pas facile, mais, avec de la détermination, aujourd’hui nous œuvrons  depuis 10 ans après avoir créé notre Association “ Vivre ensemble à Maroc Tanger ”. L’enjeu pour moi était grand et je ne savais pas comment j’y parviendrais. Au fil des jours et des années, je rencontrais des gens qui étaient prêts à me suivre à travers ce périple, des gens qui ne se sentaient pas capables de faire tel ou tel chose, pourtant qui y parvenaient très bien. Quelle fierté de réussir ce qu’ils ne se croyaient pas capables ! Pour moi, c’était une joie de voir comment les choses avançaient.

Aujourd’hui, beaucoup d’activités ont vu le jour, telles que soutien scolaire, jardinage, danses, alphabétisation, broderie, sorties culturelles, repas et films en plein air, vide grenier, sortie à la mer et bien d’autres choses que j’oublie certainement.

Le climat a changé ; des liens d’amitié, de convivialité et d’échanges se sont créés ; des liens très forts auquel je pense très souvent en ayant le cœur rempli d’émotions.

Lors de rencontres, lorsque je raconte ce que je vis dans mon quartier et que des femmes témoignent, j’en ai souvent la larme à l’œil ; je découvre à travers leur paroles leur ressenti et j’en suis toujours très surprise ; pour elles, je suis l’Ange descendu du ciel ! Et comment ne pas être émue lorsque je les écoute ?
Ma mission, je la vis au sein de l’Eglise, mais aussi chaque jour dans mon quartier avec les gens que je rencontre. Et je sais combien il faut aimer son prochain pour mener à bien sa mission.

JardinsMarocTanger                              

La version papier (imprimable) de ce témoignage sur ce lien : MissolNordVilletteTemoignageSolangeVeyre2010

En savoir plus sur l'association de Solange “Vivre ensemble à Maroc Tanger” (et c'est super) ? C'est ici : PresentationAssociationVEMT


Merci pour ce partage et à bientôt !